Techno Business Units

  • ANOXKALDNES
  • AQUAFLOW
  • BIOSOLIDS
  • BIOTHANE
  • EVALED
  • HYDROTECH
  • IDRAFLOT
  • IDRASCREEN
  • PMT

Mangaflo™

Elimination du manganèse

La technologie Mangaflo™ est un procédé de traitement des eaux pour la consommation humaine permettant l'élimination du manganèse et du fer.

Actina™ est un procédé d'adoucissement des eaux potables par Le fer et le manganèse, en trop forte concentration rendent l'eau impropre à la consommation humaine et ménagère.

Pour répondre à de nouveaux besoins, le procédé de base a évolué, pour permettre l'élimination totale de l'arsenic. Ce nouveau procédé est appelé Mangaflo™ Plus.

Le procédé Mangaflo™ est utilisé dans le traitement :

  • Des eaux souterraines
  • Des eaux de surface
  • Des eaux de process industrielles

 

 

Points forts :

  • Pas d'utilisation d'oxydant puissant ;
  • 15 années d'expérience ;
  • Durabilité du matériau ;
  • Elimination durable du manganèse, du fer et de l'arsenic selon le procédé choisi ;
  • Adaptation aux variations de concentrations ;
  • Pas de sous ou sur dosage de réactifs ;
  • Production de boues réduite au minimum ;
  • Simplicité d'exploitation.

 

 

Références :

Plus de 150 références Mangaflo™ en France et à travers le monde :

  • Mervent, 2013, 52 800 m3/j
  • Le Touvet, France, 2011, 30 m3/h
  • Millançay, France, 2010, 30 m3/h
  • Villejean, France, 2010, 4 000 m3/h
  • La Sorme, France, 2010, 1 000 m3/h
  • Rophémel, France, 2005, 1 250 m3/h
  • Hauconcourt, France, 2005, 400-500 m3/h (6600 m3/j)
  • Commercy, 2005, France, 100 m3/h
  • Atton, France, 2005, 100 m3/h
  • Shanghai - Pudong, China 2004, 600 000 m3/h
  • La Motte Beuvron - Les Ecoles, 2004, 70 m3/h
  • Isle sur le Doubs, 2002, 50 m3/h
  • Zagreb, Croatie 2002, 40 000 m3/j
  • Ver, France, 2000, 200 m3/h

L'élimination du manganèse se fait classiquement grâce à un traitement physico-chimique. Elle consiste en une oxydation chimique du manganèse donnant naissance à un oxyde insoluble de manganèse. Cette oxydation est suivie d'une rétention grâce à un matériau granulaire, tel que du sable.

Contrairement au traitement classique qui nécessite l'ajout de forts oxydants (permanganate de potassium, chlore ou ozone) pour arriver à une oxydation suffisamment importante, le procédé Mangaflo™ développé par Veolia Water Technologies permet de traiter le manganèse avec une facette écologique. En effet, l'ajout d'oxydant n'est plus nécessaire puisque ce procédé utilise l'effet catalytique du bioxyde de manganèse.

La filtration de l'eau s'effectue sur une couche dense de bioxyde de manganèse qui agit comme catalyseur et oxydant vis-à-vis du manganèse dissous dans l'eau à traiter. L'eau traitée devient alors conforme aux normes de potabilité, avec un taux de manganèse résiduel dans l'effluent inférieur à 5-20 µg/l selon le dimensionnement.

Mangaflo™ Plus repose sur le même principe de base avec l'ajout indispensable d'une couche d'oxyde de fer qui permet de traiter l'arsenic. Ce matériau agit comme un adsorbant. Selon la capacité de traitement de l'installation, la filtration s'effectue au moyen d'un filtre ouvert ou sous pression.

 


Ce procédé est composé de 3 matériaux filtrants :

  • Une couche supérieure, composée d'hydroxyde de fer en grains.
  • Une couche intermédiaire, composée de sable et/ou d'anthracite.
  • Une couche inférieure, composée de bioxyde de manganèse.


 

Focus sur le bioxyde de manganèse
Le bioxyde de manganèse est un matériau naturel, broyé et criblé, issu de l'industrie minière ; il en existe plusieurs variétés, la plus répandue étant la pyrolusite. Une des caractéristiques remarquables du bioxyde de manganèse est sa densité importante. Le bioxyde de manganèse agit comme un catalyseur, mais également comme un oxydant. Son mode d'action est donc double :

  • 1. Action catalytique : le matériau sert de support à l'adsorption du manganèse dissous.
  • 2. Action oxydante : le bioxyde de manganèse sert d'oxydant vis-à-vis du manganèse dissous présent dans l'eau à traiter.