Techno Business Units

  • ANOXKALDNES
  • AQUAFLOW
  • BIOSOLIDS
  • BIOTHANE
  • EVALED
  • HYDROTECH
  • IDRAFLOT
  • IDRASCREEN
  • PMT

Ecobatch™

Réacteur biologique séquentiel (SBR)

Ecobatch SBR (Sequencing Batch Reactor) est un réacteur biologique séquentiel spécialement conçu pour le traitement de tous les types d'eaux usées.

Composé d'un bassin ou d'un ensemble de bassins de boues résiduaires activées (WAS : Waste Activated Sludge), Ecobatch a la particularité de réaliser les étapes de clarification et de traitement biologique dans un seul et même ouvrage.

Il fonctionne de manière séquencée avec alternance de phases.

Equipement breveté par Veolia, Ecobatch est équipé d'un deversoir, qui permet d'assurer une reprise optimale de l'eau traitée et en fait une solution idéale notamment pour le rejet de cette eau milieu naturel sensible.
 

 

Applications

Les solutions Ecobatch s'appliquent à la plupart des problématiques eaux usées :

  • Station de toute capacité
  • Âge des boues élevé (selon l'objectif recherché - nitrification, dénitrification - le temps de séjour des boues dans le bassin est plus ou moins long)
  • Eaux résiduaires urbaines froides ou concentrées
  • Variations de charges hydrauliques et de pollution (notamment dans le cas des installations industrielles)
  • Eaux usées concentrées
  • Faible indice de volume des boues (Sludge Volume Index)

 

Zoom sur le déversoire
La reprise de l'eau dépolluée s'effectue au moyen d'un déversoir flottant dont la forme siphoïdale permet de retenir les flottants de l'eau traitée.

Il est conçu pour soutirer l'effluent traité légèrement sous le niveau d'eau pour empêcher d'évacuer, avec les eaux clarifiées, de la liqueur mixte qui aurait pu être emprisonnée en surface lors de la phase de réaction.

Lors des phases alimentation, réaction et décantation, le déversoir est en position haute au niveau du plan d'eau maximum. Pendant la phase évacuation, il suit l'évolution du plan d'eau. Lorsqu'il a atteint le niveau bas, la vanne se ferme et le cycle peut reprendre.

Déversoir deuxième génération

  • Depuis fin 2012, une seconde génération de déversoirs flottants est commercialisée en exclusivité par Veolia Water Technologies.
  • Ce nouveau déversoir se caractérise par :
  • Une emprise au sol réduite, permettant une installation et une exploitation (= contrôle) depuis le bord de l'ouvrage.
  • Un montage réalisé entièrement en usine : le déversoir arrive en une seule pièce et s'installe rapidement et facilement.
  • Une conception d'une grande fiabilité mécanique : les efforts exercés par l'eau en agitation s'annulent au niveau de l'axe matérialisé.
  • Une grande fiabilité du process : aucun coincement possible pendant la montée ou la descente du déversoir.

 

Références
Quelques une de nos références à travers le monde :


Première génération:

  • Polaxis, France,2013, 6 m3/h
  • Okanagan Falls, Canada, 2012, 155 m3/h
  • Valleyfields, Canada, 2012, 864 m3/h
  • Pia, France, 2011, 12 000 EH
  • Mons, France, 2009, 1800 EH
  • Les Eaux Bonnes, France, 2008, 200 à 1900 EH
  • La Cabanasse, France, 2006, 1500 à 6000 EH
  • Saint André de Seignanx, France, 2006, 1500 EH
  • Fontenilles, France, 2005, 45m3/h


Seconde génération:

  • Egat, France, 2015, 6000 EH, 200 m3/h
  • Vouziers, France, 2015, 6000 EH, 128 m3/h
  • Boulazac, France, 2015, 36600 EH, 400 m3/h
  • Montereau sur le Jard, France, 2015, 800 EH, 50 m3/h
  • Mehun sur Yèvre, 2014, 9200 EH, 200 m3/h
  • Bouzy, 2014, 2800 EH, 143 m3/h
  • Vieille Eglise, France, 2014, 9800 EH, 220 m3/h
  • Vert-le-Grand, France, 2014, 3700 EH, 128 m3/h
  • Sarreguemines, France, 2013, 69000 EH, 80 m3/h
  • Dampierre, France, 2013, 2000 EH, 114 m3/h
  • Plombières les Bains, France, 2013, 3100 EH, 140 m3/h
  • Brionne, France, 2013, 7000 EH, 220 m3/h
  • Nezel, France, 2013, 6300 EH, 182 m3/h
  • Ludon, France, 2013, 7000 EH, 80 m3/h

Précisions techniques

Ce procédé est une variante des bassins à boues activées classiques. Il repose sur le même principe de traitement biologique, une biomasse est cultivée, concentrée dans un réacteur pour consommer la pollution carbonée et azotée puis séparée de l'eau traitée par décantation. Par contre, la séparation entre biomasse et eau claire s'effectue directement dans le bassin d'aération et non dans un ouvrage séparé. Pour se faire des séquences d'aération et de non aération, non agitation se succèdent et se répètent pour réaliser l'épuration biologique et la séparation solides / liquide.

 

Une cellule de SBR comprend :

  • une zone de contact dans laquelle est réalisée la sélection bactérienne afin d'éviter le développement de bactéries filamenteuses
  • une zone d'aération dans laquelle se réalisent l'élimination de la pollution carbonée et azotée mais également la clarification

 

Ecobatch est basé sur un mode de fonctionnement en 5 phases

 

Phase de remplissage
Les eaux usées sont pompées dans des conditions de nitrification / dénitrification alternées (aération marche / arrêt).

Cette phase peut continuer jusqu'à ce que le réservoir soit plein, ou qu'elle puisse être contrôlée dans le temps.

Un ou plusieurs réservoirs peuvent être remplis simultanément.

 

Phase de réaction
Pas de pompage. Aération.

Cette phase est contrôlée dans le temps et sa durée standard est de 30 min.

La phase peut être supprimée si le débit d'entrée est élevé.

 

Phase de décantation

La boue se dépose.

Cette phase est contrôlée dans le temps et sa durée standard est de 30 à 60 min.

Le pompage des boues en excès peut commencer au milieu de la phase.

 

Phase de sortie
L'eau traitée est évacuée par le décanteur.

Cette phase est contrôlée par la capacité des décanteurs et sa durée standard est de 30 à 90 min.

Le pompage des boues en excès se produit tout au long de la phase.

 

Phase de repos
Pas d'entrée, pas de sortie et pas d'aération.

Cette phase est contrôlée dans le temps et sa durée standard est de 30 min ou plus.

La phase peut être supprimée si le débit d'entrée est élevé.

Le pompage des boues en excès se produit tout au long de la phase.